Aller au contenu principal

CASEM du ministère de la Santé:Le plan triennal 2020-2022 examiné

Le ministère de la Santé, a organisé le jeudi 8 août 2019 à Ouagadougou, son 1er Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année. La cérémonie d’ouverture et les travaux ont été présidés par le ministre Pr Léonie Claudine Lougué/ Sorgho.

« Plan triennal 2020- 2022, outil d’opérationnalisation du PNDES 2016-2020 et de la politique sectorielle santé !» c’est sous ce thème que le 1erConseil d’administration du secteur ministériel de la Santé s’est tenu le jeudi 8 août 2019 à Ouagadougou. Cette session a été présidée par le ministre de tutelle, Pr Léonie Claudine Lougué/ Sorgho qui, avec son équipe, ont examiné le plan triennal 2020-2022 pour cela réponde à la vision du secteur de la santé. Cette vision se décline comme suit « un meilleur état de santé possible pour l’ensemble de la population à travers un système de santé national accessible, performant et résilient à l’horizon 2027 ». Selon le ministre en charge de la santé, Pr Lougué, le cadre sectoriel de dialogue et le présent CASEM sont le fondement d’une concertation sectorielle plurielle qui leur permettra de travailler pour produire des résultats tangibles au bénéfice du système de santé. « Un des grands défis de notre ministère est le renforcement du dialogue social et la cohésion dans la mise en œuvre de nos actions planifiées pour garantir un meilleur état de santé à notre population », a souligné Pr Léonie Claudine Lougué/ Sorgho. Elle a noté que pour ce 1erCASEM de l’année, l’essentiel de leurs réflexions met le focus sur le plan triennal 2020- 2022 de leur politique sectorielle et sur le dossier d’investissement, en vue d’une amélioration continue de l’état de santé des populations. A cette occasion, le ministre de la Santé a félicité les acteurs pour les résultats louables engrangés au cours de l’année 2018 et au 1ersemestre de l’année 2019. Elle a souhaité par ailleurs que le contexte sécuritaire difficile que vit le pays, ponctué de mouvements dans son département, ne plombent pas les ambitions de l’année. « Nous fondons l’espoir de relever les défis importants qui se posent à notre système de santé » a conclu Pr Léonie Claudine Lougué/ Sorgho. 

DCPM/Santé