L’Ecole nationale de santé publique (ENSP) de Ouagadougou, a organisé le vendredi 3 novembre 2017 la sortie officielle  des agents de santé des années 2014-2017 dans ses locaux sis à Tripano. La prestation de serment,  s'est déroulée en présence de la marrainne Sika Kaboré, épouse du chef de l'Etat.  a été leur  nom de baptême. Ils ont pour marraine l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré.
 L’Ecole nationale de santé publique (ENSP) a mis à la disposition du ministère de la Santé  des agents de santé paramédicaux, sages-femmes et maïeuticiens d’état.


Zorhgo chef-lieu de la province du Ganzourgou a abrité le lancement officiel de la campagne Fasotoilettes organisé par le ministère de l’eau et de l’assainissement le jeudi 2 novembre 2017. Placé sous le parrainage de l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré, cette campagne vise la fin de la défécation à l’air libre (FDAL) dans un contexte de changement de comportement, à travers la solidarité familiale et citoyenne, fondée sur les valeurs intrinsèques des Burkinabè.

L’école de formation privée des élèves infirmiers Sainte Edwige, a organisé le vendredi 27 octobre 2017 dans ses locaux à Ouagadougou, la sortie officielle des élèves en fin de formation.
« Jeunesse et santé » tel est le thème de sortie de la 10e promotion des élèves infirmiers de l’école privée Sainte Edwige. Placée sous la présidence du ministre de la Santé, la cérémonie a été coparrainée par le ministre  de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et de l’Emploi, Smaila Ouédraogo  et le Président Directeur général de Coris banque Drissa Nassa, la prestation de serment a eu lieu le vendredi 27 octobre 2017 à Ouagadougou.

Six pays de l’espace CEDEAO font un diagnostic
Le comité de pilotage du projet RIPOST a organisé du 30 octobre au 1e novembre à Ouagadougou avec l’appui du ministère de la Santé du Burkina Faso, une réunion technique et une réunion du comité. La cérémonie a été présidée par le ministre de la Santé, Nicolas Méda
L’Organisation ouest africain de la santé (OOAS) a été mandatée par la CEDEAO pour renforcer les capacités intersectorielles et régionales de surveillance, d’alerte et de contrôle des maladies et pour améliorer la prise en charge d’épisodes épidémiques.