Vaincre le cancer du col de l’utérus au Burkina Faso, c’est tout l’engagement des plus hautes autorités du pays. Et toutes les initiatives se développent à tous les niveaux de la société en vue de lutter contre « cette maladie horrible qui handicape les femmes » selon Hadja Fatimata Ouattara/Sanou, ministre en charge de l’économie numérique.

Le ministre de la Santé a reçu successivement dans la soirée du mardi 2 mai 2017, une équipe de l'Ordre des pharmaciens du Burkina Faso, du Catholic Relief Services, une agence humanitaire internationale de la communauté catholic aux États-Unis, de l' Associations des techniciens biomédicaux et de la secrétaire Exécutive de L'ONG Asmade. Ils sont tous venus féliciter, encourager le ministre de la Santé et renouveler leur disponibilité à accompagner le système de santé.

 La direction de la nutrition a organisé en collaboration  avec le Renewed efforts against child hunger (REACH), un atelier de finalisation du plan de communication en nutrition les 25 au 26 avril 2017 à Ouagadougou. Dans le cadre de la réponse nationale en matière de nutrition un plan de communication et de plaidoyer a été élaboré.

La société de commercialisation de lubrifiants, Total Burkina a offert un lot de moustiquaires d’une valeur d’environ 7 Millions au ministère de la Santé. La cérémonie de remise a eu lieu ce matin 27 avril 2017   à la centrale d’achats des médicaments essentiels et générique (CAMEG).

Un acte salutaire pour Total Burkina  qui voit dans cette geste sa part contributive dans la lutte contre le paludisme dans notre pays, le Burkina Faso. Ce n’est pas la première fois, que cette société dévoile aux yeux du monde son engagement social.