Le service de chirurgie générale et digestive du CHU Yalgado Ouédraogo est de nouveau fonctionnel. Le Secrétaire général du Ministère de la Santé, Dr Robert Karama, y a effectué une visite le vendredi 05 avril 2019, pour constater la reprise effective des activités.
C’est en présence des journalistes que le Secrétaire général du Ministère de la Santé, Dr Robert Karama, accompagné du directeur général du CHU Yalgado Ouédraogo, a visité le service de chirurgie générale et digestive du CHU Yalgado Ouédraogo. Cette visite a permis de constater la reprise des activités aux urgences viscérale et le fonctionnement des blocs opératoires. Le service de chirurgie générale et digestive avait été fermé, il y a presque un an, parce que le matériel était vieillissant. « Y a du matériel que vous avez ici, qui avait déjà fait dix ans, donc ça fait que objectivement on ne pouvait pas continuer à opérer parce que nous mettons en danger le personnel et ceux qu’on doit opérer. C’est ce qui a fait que de manière responsable, nous avons décidé d’arrêter, en coordination avec le Ministère », a confié le Directeur général du CHU Yalgado Ouédraogo, Constant Dahourou. Pour la reprise des prestations, il a fallu une désinfection du site, des travaux de réfection et l’équipement du service. « À ce jour nous avons constaté que le bloc est effectivement fonctionnel, les malades sont pris en charge. Nous avons environ une centaine de malades qui ont été admis à ce jour avec une cinquantaine de patients qui ont déjà été opérés », s’est réjoui le Secrétaire général du Ministère de la Santé, Dr Robert Karama. Accompagnat d’un malade, Karim Soro nous confie qu’ils sont arrivés depuis quelques jours et que le malade a suivi une intervention et depuis lors ça va de mieux en mieux. « On a quitté ailleurs pour venir, là-bas on avait pas les soins qu’il fallait. Mais depuis qu’on est arrivé ici, ça va bien », a noté Karim Soro.
Tout en saluant l’engagement des prestataires, le Secrétaire général a confié que la reprise des activités aux urgences viscérales est le résultat d’une mutualisation de forces à travers laquelle le CHU de Tengandogo, le CHU de Bogodogo, le CHR de Dori, ont contribué en apportant du matériel au CHU Yalgado Ouédraogo. Dr Robert Karama reconnait qu’il y a des préoccupations qui sont toujours d’actualité et que le Ministère travaillera pour que le bloc opératoire soit le plus opérationnel possible pour une meilleure prise en charge des populations.
DCPM/Santé

Agenda de la semaine

Vidéo

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images