Une nuit spéciale pour les praticiens  
A l’occasion de la 16e édition de la journée africaine de la médecine traditionnelle, une nuit  spéciale a été dédiée aux acteurs du domaine. Cette nuit a eu lieu le jeudi 27 septembre 2018 à Gaoua dans la région du sud-ouest.
Une nuit spéciale pour permettre aux traditionnalistes d’expliquer leur savoir-faire, a été initiée le jeudi 27 septembre 2018 à Gaoua, à l’occasion de la 16e journée africaine de la médecine traditionnelle. Elle a permis à ces traditionalistes de développer plusieurs thématiques sur  la prise en charge du nourrisson, des enfants et sur la prise charge de la mère. Tous ces thèmes ont été développés par des femmes du domaine. Cette nuit à été l’occasion pour que les praticiens de la médecine traditionnelle échangent avec le ministère de la santé. Ils ont adressé des doléances au ministre de la santé qui a été représenté son Conseiller technique, Dr Bagagné Lassané. Et ce dernier à promis de transmettre ces doléances à qui de droit. Selon Dr Samba Diallo, Directeur général de l’offre des soins, les acteurs de la médecine traditionnelle peuvent se réjouir car il y a un fond spécial qui leur a été octroyé pour une autonomie budgétaire.
En rappel, plus de 80% de la population burkinabè a régulièrement recours à  la médicine traditionnelle et aux plantes médicinales pour le traitement des pathologies les plus courantes avant de faire appel à celle conventionnelle, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La mise en valeur de cette médecine requiert une importance capitale. C’est cela qui a amené les acteurs du monde de la santé en Afrique a organisé chaque année et ce, depuis seize ans, la journée africaine de la médecine traditionnelle.
DCPM/Santé

Agenda de la semaine

Vidéo

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images