Les acteurs de la dépense publique se concertent pour une meilleure exécution.
La deuxième rencontre 2018 des acteurs de la dépense publique du Ministère de la Santé s’est tenue du 27 au 28 septembre 2018 à Bobo-Dioulasso. Cette rencontre a été l’occasion de renforcer la performance et la transparence dans l’exécution du budget de l’Etat accordé au Ministère de la Santé dans le cadre du PNDES.
Durant 48 heures, les acteurs de la dépense publique du Ministère de la Santé ont échangé dans la ville de Sya, pour une meilleure exécution du budget alloué au département. Les échanges ont porté sur l’état d’exécution du budget au 25 septembre 2018, l’implications de la loi n°057-2018 portant statut de Fonction Publique Hospitalière (FPH) dans la gouvernance du système sanitaire nationale, les critères de détermination des enveloppes budgétaires des hôpitaux et autres EPS avec un focus sur la problématique de la subvention des hôpitaux, le financement de la gratuité des soins, le  suivi des fonds de la gratuité des soins et bien d’autres thématiques.
Selon le Directeur de cabinet, M. Hugues Landry, à l’ouverture des travaux, l’exécution du budget dans le cadre du PNDES a permis d’enregistrer de grandes réalisations. On peut retenir entre autres : la réalisation de cinq (05) unités de production d’oxygène dans les Centres Hospitaliers Régionaux (CHR) de Fada, de Kaya, de Dori, de Gaoua et de koudougou. Elle a également permis d’équiper des CHR, des hôpitaux de districts, des centres médicaux ; la construction en cours de quatre (04) bureaux ECD à Kampti, à Boussouma, à Tenado et à Houndé ; la construction en cours des hôpitaux de districts de Kampti et de N’dorola ; les travaux de renforcement en cours des hôpitaux de districts de Pô et de Diébougou.  L’exécution de ce budget a également permis de lancer les travaux de renforcement des CHR de Fada, Dori, Kaya et Banfora ; les travaux de réhabilitation des Direction Régionales de Santé de Fada, de Dédougou et de Ziniaré ; puis les travaux de construction de quatre (04) CSPS dans la zone de Bagré pôle.
En dépit de ces résultats, le Directeur de cabinet représentant le ministre de la Santé, a exhorté les acteurs de la dépense publique à redoubler d’efforts pour une gestion optimale du budget.
DCPM/Santé

Agenda de la semaine

Vidéo

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images