Le ministre de la santé, Pr Nicolas Méda, a présidé le samedi 2 décembre 2017, à Mébar, commune rurale situé dans la province du Ioba, région du Sud-Ouest, la cérémonie d’inauguration d’un centre de santé et de promotion sociale (CSPS).
Ouvert depuis le 26 avril 2017, cette cérémonie marque l’inauguration de l’infrastructure sanitaire.

« La présence d’un CSPS dans un village exigerait que la population se l’approprie et qu’elle fréquente régulièrement le centre de santé » selon le parrain de la cérémonie, Pr Magloire Somé. Pour le ministre de la santé Nicolas Méda, « Chaque citoyen, où qu’il vive, doit avoir accès à moins de 5 km de marche, à une formation sanitaire pour y recevoir des soins de qualité » Ce qui témoigne de l’intérêt de la cérémonie de ce jour. Il a salué l’effort consenti par l’association Tieta qui est de son avis, le socle du capital humain. « Le développement est une affaire de tous et chaque burkinabè doit y apporter sa pierre » de l’avis de Pr Méda. A cette occasion, le ministère de la santé a fait un don de kit audit CSPS d’un coût d’environ 400 mille francs CFA. Nombreuse était la population sortie pour être témoin de l’évènement qui est sans conteste une grande joie au regard de l’engouement de la population. L’air sanitaire du CSPS de Mébar est estimé à environ 6 784 habitants. L’infrastructure ainsi inaugurée est fonctionnelle depuis avril 2017. Elle est composée entre autre d’un dispensaire, d’une maternité, d’un dépôt de médicament essentiel générique, d’un incinérateur, d’un forage, de trois logements. Ce joyau, œuvre de l’Association Tieta de Mébar (ATM) a un coût de réalisation estimé à environ 171 millions de francs CFA.

DCPM/Santé.