La deuxième édition du salon international de la santé et du bien-être (SISANBE) de Ouagadougou a ouvert ses portes le vendredi 3 novembre 2017. Elle est placée sous le patronage du ministre de la santé, Pr Nicolas Meda.
« Nutrition, hygiène et assainissement, gage de bien-être durable », tel est le thème de la deuxième édition du salon international de la santé et du bien-être (SISANBE) de Ouagadougou, qui se tient du 3 au 5 novembre 2017.

Pour la promotrice de ce salon Irène Zoungrana, l’initiative tire « son fondement dans l’amour du prochain, dans la volonté d’être au service des autres ». D’où son souhait que les fils et fille du Burkina Faso prennent conscience qu’ils ont tous droit à une vie faite de santé physique, mentale et psychologique et spirituelle. Pour se faire, « il faut que chacun de nous prenne  soin de soi et des autre en s’informant, en s’appropriant de nouvelles pratiques et méthodes en matière de santé et surtout en partageant le savoir-faire pour notre bien-être et celui du plus grand nombre » a insisté la promotrice du SISANBE Irène Zoungrana. Et le comité scientifique de cette 2ème édition du SISANBE de souhaiter qu’un plaidoyer soit formulé à l’attention des autorités pour une pérennisation de ce salon avec une participation multisectorielle des acteurs. Le SISANBE 2017 constitue un cadre de partage d’expériences, de formation selon le professeur Charlemagne Ouédraogo, membre du comité scientifique. Le ministre de la santé, Pr Nicolas Meda, a salué l’initiative et rassurer la promotrice de l’évènement de l’accompagnement de son département pour l’atteinte des objectifs. Il a promis d’être le porte-flambeau du SISANBE au-delà du continent africain, afin qu’aux éditions à venir, le SISANBE soit un véritable cadre de renforcement de la collaboration sud-sud et nord-sud.

DCPM/Santé