Des journalistes renforcent leur capacité sur la dengue
Le ministère de Santé, a organisé une rencontre d’information avec des femmes et hommes de la presse le mardi 24 octobre 2017 à Ouagadougou. La situation épidémiologique, le plan de lutte contre la dengue ainsi que le bilan des activités de communication sur la dengue au Burkina Faso étaient au menu des échanges.


Le Burkina Faso et plus particulièrement la ville de Ouagadougou connait une épidémie de dengue. Cette maladie est causée par un virus qui est transmis aux humains par la piqûre de moustique infecté appelé « Aedes » ou moustique tigre. Ces moustiques piquent surtout le jour entre le levant et le couchant du soleil. Face à une telle situation, le ministère a mis en place un plan de lutte contre la dengue. Il s’agit entre autres, des opérations de pulvérisation spatiale dans la ville de Ouagadougou, des rencontres d’échanges, des diffusions de messages clés sur les radios locales, l’acquisition et le pré-positionnement des médicaments pour la prise en charge des cas graves dans tous les hôpitaux (CHR et CMA). Pour viabiliser ces activités, un renforcement de capacité a été fait à l’endroit des femmes et hommes de médias le mardi 24 octobre 2017 à Ouagadougou. En rappel, la dengue est une maladie asymptomatique caractérisée principalement par une forte fièvre, des douleurs rétrorbitales, douleurs musculaire ou myalgies, des céphalées, éruptions sous-cutanées. La maladie de la dengue peut être causée par quatre types de virus qui ont la même manifestation. Pour ce qui est de la situation de la dengue, Dr Yaméogo Issaka nous confirme qu’il y a plus de 4000 cas suspects de dengue, dont 11 décès. Le lancement officiel de l’opération de pulvérisation spatiale est prévu pour ce jeudi 26 octobre 2017 à Toudbwéogo. Et pour cette phase ce sont les jardins et les espaces verts qui sont ciblés dû au fait que le moustique pique surtout le jour.