Le ministre de la Santé, Nicolas Méda a apporté sa touche
Le centre d’Humanisation sanitaire Camillianum, a organisé le dimanche 22 octobre 2017 dans ces locaux sis à Sanyiri  à Ouagadougou, une cérémonie de sortie pour la 9e promotion. La cérémonie a été patronnée par le chef du gouvernement et co-parrainée par le ministre de la Santé et le ministre de la Femme.


La 9e promotion du centre d’Humanisation sanitaire Camillianum a pour nom de Baptême  « Monseigneur Dieudonné Yougbaré ». Après deux années de formations, ils sont 116 sur les 187 au départ à recevoir leur parchemin.  Ils ont été formés sur le domaine de la souffrance-maladie, de la santé. Placée sous le thème : « Humanisation des services de santé, un défi pour toute la société », la sortie officielle a eu lieu le dimanche 22 octobre 2017 à Ouagadougou dans l’enceinte dudit centre. Le délégué de la promotion, Yacouba Badini, a noté que leur joie ne tient pas seulement de ces deux années passées ensemble à apprendre sur la souffrance-maladie sous l’égide d’un corps professoral bénévole et rompu à la tâche. « Elle tient de l’espoir que nous suscitons pour le monde de la souffrance au besoin plus que jamais pressant » a-t-il relevé. Selon le Directeur du centre, François Edgar Yaméogo, de nos jours il faut soigner avec les compétences intellectuelles et soigner avec le cœur aussi. « Le Camillianum rêve un jour de voir certains de ces  modules dispensés ici, insérer dans le programme des écoles de santé au Burkina Faso » a laissé entendre Dr Edgar Yaméogo. Nous sommes convaincus que des malades auront plus d’agents de santé qui prendront soin d’eux comme une mère assiste son unique fils malade, selon la formule de Saint Camille.. Le ministre de la Santé, Nicolas Méda, a souligné que le thème est digne d’intérêt et s’inscrit en droite ligne avec les bonnes pratiques recommandées dans les centres de santé considérés comme des services de proximité. « La dimension humaine placée au cœur de la formation dans ce centre est une originalité et un modèle que doivent s’approprier les centres de formation aussi bien dans les établissements publics de santé que privés, dans un contexte marqué par la perte des valeurs morales et la déshumanisation » a souhaité Pr Nicolas Méda. La 9e promotion est constituée de diverses nationalités. Le trait caractéristique du groupe est le lien de fraternité, d’amitié.
DCPM/Santé