Des centres de santé encaissent sans problème
Une délégation du ministère de la Santé, conduite par le directeur de cabinet, M. Hugues Landry Hien, a visité ce lundi 11 juin 2018, les centres de santé de Tanghin Dassouri et de Saponé pour s’assurer que les patients paient les frais de consultation et autres. Cette sortie fait suite à une « opération caisse vide » lancée par le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNSHA), pour compter du 11 au 18 juin.
Le premier centre de santé qui a accueilli la délégation du ministère de la Santé, conduite par le directeur de cabinet, monsieur Hugues Landry Hien, c’est le centre médical de Tanghin Dassouri, commune rurale située dans la province du Kadiogo. Selon le directeur de cabinet, cette sortie vise à s’assurer que les patients s’acquittent des frais médicaux. Dans ce centre de santé, la délégation a pu constater avec registre à l’appui que les patients ont payé les frais de consultation. Selon le major du centre médical (CM), Abdou Diallo, il n’y a pas de problème de recouvrement. « La caissière a été recrutée par le COGES, donc elle est là et elle fait son travail. », a souligné le major. Pour preuve, il a présenté à la délégation le registre de paiement qui témoigne des encaissements faits ce jour.
Au centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Saponé dans le centre sud, la réalité est la même. Selon le médecin chef de district (MCD), Obulbiga Franck, il n’y a pas de problème pour le moment et les frais de consultation se paient. Et au même moment à la caisse, des patients venaient pour payer soit les frais de consultation soit des ordonnances. Le gérant du dépôt pharmaceutique qui est en même temps le caissier, Jean François Nikiéma, confie que depuis le matin il a encaissé les frais de consultation des malades venant des différents services. Pour le MCD, il est difficile à ce stade de savoir s’il y a des prestations qui ne sont pas payées. Par ailleurs, il a rassuré qu’ils sont en train de mettre en place un dispositif pour l’encaissement de tous les frais médicaux. Toutes ces actions ont été félicitées par le directeur de cabinet qui a du même coup invité les populations de continuer à payer les frais médicaux car selon lui, ce sont ces frais qui servent au fonctionnement des centres de santé.
DCPM/ Santé

Agenda de la semaine

Video

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images