Le ministre de la Santé, Pr Nicolas Méda, a échangé avec les acteurs sociaux de son département le vendredi 29 septembre 2017 à Ouagadougou, dans les locaux du ministère sis à Koulouba.
Le ministre de la Santé, Pr Nicolas Méda, a partagé avec  les partenaires sociaux de son département le vendredi 29 septembre 2017 un certain nombre d’informations sur l’avant-projet loi portant adoption de la  fonction publique hospitalière que le gouvernement a apprécié positivement. Pour ce faire, les techniciens des ministères de la Santé, de la Fonction publique et celui en charge des finances, doivent se pencher sur le dossier.

A cet effet, le ministre a mis en place un comité technique pour examiner  mieux examiner  les projet de grilles indiciaires et indemnitaires de sorte à permettre l’appréciation de l’ incidence financière. C’est dans une recherche permanente de consensus que le ministre Méda a partagé avec les représentants des différentes sections syndicales que sont : le SAIB, le SYSFMAB, le SYNTSHA, le SYMEB, le SYNTAHSS, le syndicat des pharmaciens et les membres du comité. Cette avancée conséquente du processus d’adoption de la fonction publique hospitalière vise à améliorer l’offre de soins des populations à travers un personnel motivé et efficace.  La loi de la fonction publique hospitalière est l’ un des outils majeurs de la reforme global système de santé de sorte à impacter positivement la mise en œuvre de l’ assurance maladie universelle.
En rappel : La fonction publique hospitalière fait partie des accords entre le ministère et les partenaires sociaux. Les travaux du comité dont les six syndicats sont représentés débuteront en début de semaine.

DCPM/Santé