Cinq (5) ont été certifiés experts sur douze (12). Le ministère de la Santé et ses partenaires, ont organisé une session de formation et d’évaluation externe des compétences de douze (12) microscopistes en microscopie du paludisme. La formation s’est déroulée du 28 mai au 8 juin 2018 à Ouagadougou.
La clôture de la formation des experts microscopistes

en microscopie du paludisme, a eu lieu le vendredi 8 juin 2018 à Ouagadougou. Cette formation à la fois théorique et pratique a concerné 12 microscopistes  nationaux. Après les deux semaines de formation et d’évaluation externe des compétences, cinq (5) ont été sanctionnés par un certificat d’experts en microscopie certifiés par l’OMS, les sept (7) autres ont été reconnus non experts mais ont reçu des diplômes de renforcement de compétences en microscopie. Le Directeur général des  Etudes et des statistiques sectorielles (DGESS), Dr Pagomdzanga Abdoulaye Nitiéma  a indiqué que cette formation a permis au pays de disposer d’experts nationaux hautement qualifiés en diagnostic microscopique du paludisme certifiés par l’OMS, et a contribué à la formation continue du personnel des laboratoires de biologie médicale dans le domaine du paludisme. Pour lui, la microscopie demeure le principal outil  du diagnostic du paludisme dans la plupart des hôpitaux  et autres structures sanitaires..
La représentante de la représentante résidente de l’OMS, Dr Fatimata Zampaligré, a noté que cette distinction va permettre aux désormais experts d’encadrer les autres microscopistes et de mettre en place un système d’assurance qualité de la microscopie du paludisme au Burkina Faso. Selon elle, l’efficacité de la microscopie du paludisme dépend du maintien d’un haut niveau de compétence et de performance du personnel, de la qualité des réactifs,  de l’équipement à tous les niveaux et d’une évaluation externe régulière. Pour  Pr Daouda Ndiagne,  formateur, les cinq (5) experts seront enregistrés dans le document mondial des experts de l’OMS pour un mandat de trois (3) ans. Passé ce délai, ils seront assujettis à un nouveau test, ou perdront leur qualité d’expert. Adama Kiemdé, le premier des experts a remercié au nom des participants les organisateurs de cette formation.
DCPM/Santé

Agenda de la semaine

Video

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images