Trois structures se donnent la main pour lutter contre le paludisme
Le ministère de la santé, l’USAID et la CAMEG ont signé une convention de prestation de services pour la gestion des intrants contre le paludisme. La signature officielle a eu lieu le mardi 29 mai 2018, à Ouagadougou.
Le succès des interventions de  lutte contre le paludisme passe par une disponibilité constante des médicaments et d’autres intrants. Voilà pourquoi le Programme national de lutte contre le paludisme coordonne l’approvisionnement régulier en intrants contre le paludisme. C’est pour mener à bien cette mission qu’une convention tripartite a été signée pour la gestion de ces intrants. C’était le mardi 29 mai 2018, à Ouagadougou entre le ministère de la santé, l’USAID et la CAMEG. « La signature de cette convention est l’aboutissement d’un long processus de négociation qui a duré plusieurs mois et cette signature a pour objectif la meilleure prise en charge du paludisme », a précisé le directeur général de la CAMEG, Dr Charlemagne Gnoula. Pour lui,  il va s’agir pour la CAMEG, à travers l’appui financier de  l’USAID, de recevoir, de stocker et de distribuer les intrants de lutte contre le paludisme. Ces intrants sont composés entres autres de moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action, pour la distribution aux femmes enceintes et aux enfants de 0-11 mois ; des tests de diagnostic rapide (TDR), des ACT pour la prise en charge du paludisme simple, de sulfadoxine pyriméthamine (SP) pour le traitement préventif chez la femme enceinte.
Selon le Coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme, Yacouba Savadogo, cette signature vient à point nommé car elle va contribuer à soutenir la lutte contre le paludisme à travers la disponibilité des intrants à tous les niveaux du système de santé. Il ajoute que cette initiative va permettre de formaliser la gestion des intrants de l’entreposage jusqu’à l’utilisation. Pour le représentant de l’USAID Chris La Pietra-Fung, la signature de cette convention était nécessaire car elle permet formaliser le partenariat avec le ministère de la santé.
DCPM/ Santé

Agenda de la semaine

Video

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images