Des voix plus autorisées se lèvent contre la consommation du tabac
Le ministère de la santé, appuyé  par ses partenaires dont expertise France, a commémoré le jeudi 31 mai 2018 à Ouagadougou, la journée mondiale sans tabac. La cérémonie a été présidée par Dr Narcisse Naré, représentant le ministre de la Santé.
La consommation du tabac est l’un des grands fléaux sanitaires au monde. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), toutes les six secondes dans le monde, une personne meurt à cause du tabac. Devant l’ampleur de cette épidémie tabagique, le Burkina Faso à l’instar du monde entier a célébré la journée mondiale sans tabac le 31 mai 2018. Selon les acteurs de la lutte anti-tabac, cette journée a pour objectif de sensibiliser les populations sur les risques économiques, socio-sanitaires et environnementaux liés au tabagisme. Pour ces acteurs, c’est l’occasion de faire des plaidoyers auprès des décideurs pour l’adoption et la mise en œuvre de politiques efficaces pour réduire la consommation du tabac dans les pays. Cette journée est placée sous le thème « le tabac et les cardiopathies ». Derrière ce thème se cache l’objectif qui est d’interpeller les décideurs et les populations à plus d’engagements pour combattre entres autres les cardiopathies, les maladies cardiovasculaires liées à la consommation de la drogue et à l’exposition à la fumée du tabac. Selon le représentant du ministre de la santé, Dr Narcisse Naré, le tabac est un véritable problème de santé publique et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme que le tabac est la première cause de mortalité évitable au monde.
Selon les statistiques, cette épidémie tue plus de sept millions (7 000 000) de personnes chaque année à travers le monde et environ 4 800 burkinabè meurent chaque année de causes liées au tabac. « Avec l’appui technique et financier des partenaires et de la société civile, mon département veut donner un éclat particulier à cette journée avec des activités variées telle l’organisation des sorties de contrôle de l’interdiction de fumer dans les lieux publics (bars, restaurants, maquis…), des sorties  pour l’affichage des affiches sur l’interdiction de fumer dans certains lieux publics et le lancement du numéro vert 8000-1239. », a annoncé Dr Narcisse Chargé de Mission, en livrant le message du Ministre de la Santé . Pour le chargé projet de Expertise France, Jeremy Frere, cette journée mondiale de lutte contre le tabac est l’occasion de saluer le progrès du Burkina Faso qui vient de se conformer à la directive de l’UEMOA sur la taxation des produits du tabac. Avec l’appui de ce partenaire, le Burkina a pu créer la première unité de sevrage tabagique de l’Afrique de l’ouest, basé à Ouagadougou et dirigée par le Pr  Georges Ouédraogo.

DCPM/Santé

Agenda de la semaine

Video

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images