26 pays de la ceinture méningitique et 41 partenaires discutent des questions de méningites au Burkina Faso.
L’Organisation mondiale de la santé en collaboration avec le ministère de la santé et d’autres partenaires, ont organisé du 12 au 15 septembre 2017 à Ouagadougou, la 14e réunion annuelle sur la surveillance et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique et la 4e réunion annuelle des partenaires MenAfriNet. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la Santé, Nicolas Méda.

 

La rencontre s’est tenue du 12 au 15 septembre 2017 à Ouagadougou. L’objectif est de faire la revue de la situation épidémiologique et la réponse aux épidémies de méningite et d’évaluer les performances de la mise en œuvre du projet MenAfriNet. Les acteurs vont au cours de ces échanges cerner la situation actuelle de la méningite en Afrique,  préparer efficacement la saison épidémique 2018 et apprécier les progrès et perspectives de l’introduction de MenAfriVAc. Les activités à mener dans le cadre du projet MenAfriNet sur la surveillance au cas par cas seront également proposés par les participants au cours de la rencontre. Selon le ministre de la santé, Pr Nicolas Méda, la rencontre vise à faire la revue de la situation épidémiologique, de la surveillance et de la réponse aux épidémies de méningite en Afrique de 2017 et à définir les perspectives et les priorités pour les interventions futures. La rencontre va permettre aussi d’évaluer les progrès et définir les perspectives d’introduction de MenAfriVAc à travers les campagnes de vaccination préventive et la vaccination de routine. La représentant résidente de l’OMS au Burkina Faso Dr Alimata J. Diarra-Nama a relevé que le Burkina s’est résolument engagé à contrer la méningite en abritant le lancement de l’introduction réussie du vaccin conjugué MenAfriVAc. Pour elle, en dépit des progrès réalisés, la méningite demeure un problème de santé publique en Afrique car les épidémies dues à d’autres souches que le méningocoque A continuent de sévir. Des résultats encourageants, fruit de l’engagement des pays avec l’accompagnement des partenaires sont à relever, de l’avis de Dr Nama. Dans une synergie d’action, la lutte devra être maintenue et renforcée pour de meilleures avancées de cette bataille contre la méningite.

DCPM/Santé.