Le ministre de la santé Pr Nicolas Méda a reçu en audience, ce lundi  11 septembre 2017 une équipe de la Société Burkinabè de dermatologie, de l’ONG Innovations For Poverty Action (IPA) et de la société  de télémédecine et technologie.
L’équipe de la société Burkinabè de dermatologie conduite par le Pr Adama Traoré a informé le ministre de la Santé de la tenue du congrès des dermatologues  qui aura lieu les 12 et 13 octobre 2017 prochain.

Ils ont sollicité par la même occasion l’ accompagnement du ministre de la Santé pour la réussite du Congrès. Le ministre de la santé  quant à lui a rassuré  la société Burkinabè de dermatologie que des dispositions idoines seront prises pour le grand succès de la rencontre.
Avec l’équipe de IPA conduite par la coordonnatrice de recherche Estelle Plat, les échanges ont tourné autour de la conduite d’une enquête sur les choix de fertilité des familles burkinabè. Cette étude concernera cinq cent (500) villages et vise à comprendre la perception de la population sur les méthodes de planification familiale. Le ministre de la santé Pr Nicolas Méda a encouragé l’initiative et attend vivement les conclusions de cette étude.
Les échanges avec la société de la télémédecine et technologie ont essentiellement porté sur la mise en œuvre  d’un système d’information hospitalier au ministère de la santé. A cet effet, une phase pilote est prévue et concernera le centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) à travers deux de ses services que sont la gynécologie et la pédiatrie. Le ministre de la santé a rappelé que  ce volet est déjà pris en compte dans la nouvelle vision du système de Santé à travers le système d’information sanitaire qui lui est exclusivement dédié. Il a de ce fait manifesté sa disponibilité à accompagner le processus.

                    DCPM-Santé