Le ministère de la Santé, a organisé le 30 août 2017, à Ouagadougou un atelier d'analyse du draf de la politique sectorielle santé.
À la faveur du cadre stratégique de lutte contre la pauvreté, le Burkina Faso suit depuis 2003 une politique macro - économique avec les diverses interventions sectorielles. En effet, avec l'adoption du Plan National de Développement Économique et Social (PNDES), l'opérationnalisation d'un document d'orientation des activités au niveau national s'est avérée indispensable pour 14 secteurs de planification. Pour répondre à cette exigence un document a été élaboré.

L'analyse du draf de ce document règlementant la politique sectorielle santé, a eu lieu le 30 août 2017a Ouagadougou. L'objectif est de doter le secteur de planification santé d'un document de qualité. Le secteur de planification santé regroupe trois ministères, à savoir le ministère de la Santé, de l'Action Sociale et celui de l'Agriculture. Pour les participants de cet atelier, il s'est agi d'une révision des orientations stratégiques, des principes directeurs, ainsi qu'une analyse des impacts de la Politique Nationale Santé (PNS). En rappel, Le PNDES est conçu dans la logique de la Gestion Axées sur les Résultats (GAR). Chaque cadre sectoriel de dialogue dispose de sa politique sectorielle conformément à l'esprit des 14 secteurs de planification retenus par le PNDES. De même, chaque cadre régional dispose de ses plans locaux de développement. Ces instruments doivent être conçu suivant selon la logique GAR. Pour l'atelier d'analyse initié par l ministère de la Santé , il a été question d'une mise en cohérence des dynamiques sectorielles existantes et non d'une réécriture des documents référentiels existants que sont la Politique Nationale de Développement en Santé (PNDS) et la Politique Nationale en Santé (PNS).
DCPM/Santé