Pour une a amélioration de la qualité de la formation
L’Ecole nationale de santé publique (ENSP) a organisé son deuxième conseil pédagogique de l’année 2017-2018 sous l’égide de Madame la gouverneur de la région du centre-nord. La cérémonie d’ouverture a lieu le mercredi 23 mai  2018, à Kaya.
L’Ecole nationale de santé publique(ENSP) organise de façon périodique son conseil pédagogique et elle est à sa deuxième session de l’année académique 2017-2018. Deuxième du genre, ce conseil pédagogique s’est tenu à Kaya du 23 au 25 mai 2018. La cérémonie d’ouverture a eu lieu, ce mercredi 23 mai 2018. Cette session qui se tient à l’orée de la tenue des différents examens est une opportunité de faire le bilan de la mise en œuvre des différents programmes et des préparatifs de la réalisation de ces examens selon le Directeur général de l’ENSP, Dr Pargui Emile Paré. Pendant trois jours les acteurs seront amenés entre autres à faire le bilan de l’exécution des programmes de formation pour les filières concernées par la certification, le bilan de l’exécution des programmes de formation, et le bilan du déroulement des stages de fonction, à proposer des solutions en vue de pallier les difficultés relatives à l’organisation des examens et à formuler des recommandations pour une meilleure réussite des examens de l’année 2017-2018. Pour le Directeur général « le passage en revue de ces différents points pourrait, sans doute me laisser entrevoir une fin d’année scolaire réussie malgré les difficultés résiduelles ». Selon Nandi Somé/Diallo, gouverneur de la région du centre-nord et Présidente de la cérémonie : « le conseil pédagogique constitue un cadre de concertation d’une importance capitale, en ce sens qu’il permet aux différents intervenants de se retrouver régulièrement pour échanger sur la mise en œuvre des curricula de formation, l’exécution des activités pédagogiques et de formuler des suggestions en vue de résoudre les problèmes pédagogiques ». Pour elle, l’ENSP doit œuvrer constamment à la mise à niveau de ses programmes et curricula en fonction de l’évolution de la science et de la technologie car elle est la pionnière de la formation des personnels paramédicaux, des sages-femmes et maïeuticiens au Burkina. Le Directeur général Dr Emile Paré s’est convaincu du désir des acteurs de son institut à améliorer continuellement la qualité de la formation. Il a par ailleurs souhaité que les échanges débouchent sur des propositions de solutions pertinentes, pragmatiques et réalisables afin que les programmes des examens de fin d’études soient respectés.

DCPM/Santé

Agenda de la semaine

Vidéo

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images