La Société burkinabè de pédiatrie tient son 4ème congrès
La Société burkinabè de pédiatrie tient du 03 au 05 mai 2018, son 4ème congrès statutaire. L’ouverture officielle a eu le jeudi 03 mai au Centre hospitalier universitaire Blaise Compaoré, sous la double tutelle du ministère de la Santé et celui en charge de l’Enseignement supérieur.
« Les maladies métaboliques en pédiatrie », c’est sous ce thème que se tient le 4ème congrès statutaire de la Société burkinabè de pédiatrie (SOBUPED). Créée en 1989, la SOBUPED s’est fixé pour mission de promouvoir la santé et le bien-être de l’enfant et de la mère. En choisissant de réfléchir sur les maladies métaboliques en pédiatrie, la SOBUPED contribue à la formation des agents de santé dans ce domaine. Pour le président de la SOBUPED, Pr Ludovic Kam, ce congrès se veut un cadre d’échange et formation continue pour les différents acteurs intervenant dans la santé de la mère et de l’enfant. « Ces assises devraient permettre une mise à niveau des connaissances des uns et des autres sur les différentes pathologies abordées ainsi qu’une harmonisation des démarches diagnostique et thérapeutique pour un meilleur contrôle de ces fléaux. »  a-t-il souligné.
Pendant trois jours, les différents participants composés de médecins, de pharmaciens, de sages-femmes, de maïeuticiens, d’infirmières et infirmiers venus de la France, du Sénégal, du Mali, du Benin et du Burkina, vont échanger leurs expériences à cette rencontre de haut niveau. Ces échanges se feront à travers des conférences inaugurales, des tables rondes, des communications orales, des symposiums et des ateliers pratiques de transfert de compétences. Pour la représentante du ministre de la Santé, la secrétaire générale, Dr Francine Ouédraogo, ce type de rencontre scientifique qui contribue à la formation continue des professionnels de la santé, entre en droite ligne avec les objectifs du ministère. « La diffusion des résultats de recherche sur cette frange particulièrement fragile de la population est l’occasion de débats de hauts niveau scientifique, ce qui pourrait aboutir à des consensus de prise en charge des enfants en général et des nouveau-nés en particulier. », a souligné la secrétaire générale su ministère de la Santé.
En plus du thème principal, la société savante de pédiatrie compte se pencher entre autres sur des sous-thèmes comme la nutrition, l’obésité, les pathologies surrénaliennes, les maladies infectieuses et des sous-thèmes d’actualité pédiatrique viendront enrichir les débats, a relevé le président de la SOBUPED. Cette Société burkinabè de pédiatrie regroupe l’ensemble des pédiatres exerçant dans le public et dans le privé.
DCPM/Santé

Agenda de la semaine

Video

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images