Les acteurs de la dépense publique du ministère de la Santé renforcent leur capacité
La première rencontre des acteurs de la dépense publique du ministère de la Santé s’est tenue les 24 et 25 avril 2018 à Ouagadougou. Le lancement des activités a été fait par le ministre de la Santé, Nicolas Méda.
Dans le cadre de la mise en œuvre du budget 2018 du ministère de la Santé, la direction de l’administration et des finances a organisé les 24 et 25 avril 2018 à Ouagadougou, la première session d’échanges entre acteurs de la chaîne de la dépense publique du ministère. Les thèmes qui ont été abordés au cours de ces deux jours de concertation sont entre autres : L’état d’exécution du budget au 30 mars 2018, la place des directions provinciale de la santé et district sanitaire dans le nouvel organigramme, le Plan National de développement économique et social 2016-2020 ; volet santé, résultats de mise en œuvre et perspectives. Selon le ministre de la Santé, Nicolas Méda, il s’agit d’un cadre idéal pour que les acteurs de la chaîne de dépense publique s’approprient ces concepts et fédérer leurs connaissances, expériences pour l’exécution optimum du budget alloué au ministère.  « Nous avons un département sensible et tout le monde attend tout de nous dans le domaine de la santé. Vous devez pour cela, opter pour une gestion judicieuse de nos ressources » a souligné Pr Nicolas Méda. Pour lui, cette rencontre constitue une tribune d’échange, d’expression et une opportunité pour tous les cadres intervenant dans le domaine des finances et du budget au ministère de la santé, de promouvoir de meilleures stratégies pour l’amélioration de l’exécution du budget alloué au département. « Ce cadre a déjà fait ses preuves et nous devons le pérenniser pour continuer à relever les défis dans le secteur de la santé » a-t-il relevé. A l’entendre, le cadre d’échange a permis d’opérationnaliser 61 CSPS construits avant 2016, de construire et d’opérationnaliser 30 CSPS, normaliser 17 CSPS incomplets, de normaliser et d’opérationnaliser 9 CSPS durant la période, etc. Par ailleurs, il a souhaité que les acteurs fassent un diagnostic des goulets d’étranglement à l’exécution des crédits et à y trouver des solutions adéquates, de concert avec l’ensemble des acteurs du circuit de la dépense.
DCPM/Santé

Agenda de la semaine

Video

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images