Lutte contre la malnutrition au Burkina 

L’UNICEF offre des intrants nutritionnels au ministère de la santé

Le ministère de la santé a reçu le lundi 30 mai 2016 , des intrants nutritionnels des mains de l’UNICEF. Ce don est le résultat de la mise en œuvre du protocole d’accord entre l’UNICEF , le ministère de la santé , et la centrale d’achat des médicaments essentiels génériques. La cérémonie de remise de ces intrants a connu la présence du ministre de la santé .

 

Le 6 janvier dernier, l’unicef et le ministère de la santé ont signé un protocole d’accord avec la centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux. Cet accord confère la gestion et la distribution des intrants à la CAMEG sous la tutelle du ministère de la santé .   La mise en œuvre de cette convention s’est matérialisée le 30 mai 2016 par la remise d’intrants nutritionnels au ministère de la santé par l’UNICEF. Des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi ATPE de plus de 3 milliards de FCFA acquis par l’UNICEF mis à la disposition du ministère de la santé sont intégrés dans le schéma de distribution de la CAMEG. Cet appui selon le représentant de l’UNICEF au Burkina a été rendu possible grâce au financement de l’Union Européenne. Cette convention selon le ministre de la santé le docteur Smaïla Ouédraogo va permettre une distribution efficace des intrants nutritionnels à tous les niveaux de la pyramide   sanitaire.

La malnutrition est un problème de santé publique au Burkina. La prévalence de cette malnutrition aiguë est estimée à 10, 4 % en 2015. C’est donc pour traiter cette problématique, que l’Unicef, accompagne le ministère de la santé à la mise en œuvre du protocole national de prise en charge intégrée de la malnutrition aiguë.