SANTE AU BURKINA FASO

Les mesures de gratuité des enfants de moins cinq ans et des femmes enceintes lancées

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, a procédé le lundi 2 mai 2016 au lancement officiel des mesures de gratuités prises en Conseil de ministre en sa séance du 2 mars 2016.C’est la région du Sahel notamment Djibo dans le Soum, qui a abrité la cérémonie de lancement.

 

En rappel, les mesures concernent la gratuité des soins chez les enfants de moins de 5 ans ; la gratuité des accouchements et des césariennes ; la gratuité des soins chez la femme enceinte et après accouchement jusqu’à 42 jours ; la gratuité de la prise en charge des fistules obstétricales et la gratuité du dépistage des cancers du col de l’utérus et du sein chez la femme. Pour le Premier ministre, ces mesures sont en cohérence avec la vision et les engagements du Président du Faso vis-à-vis du peuple burkinabè. « Elles traduisent son attachement à l’amélioration des conditions de vie des populations singulièrement les plus défavorisées », a-t-il a ajouté.autorités sanitaires

Marc Rubin, représentant résident de l’UNICEF et le chef de file des Partenaires techniques et financiers a réitéré son engagement au nom des tous les partenaires à accompagner le Burkina Faso dans ce processus. Par ailleurs, il invité les autorités burkinabè à accélérer l’effort du gouvernement afin d’espérer atteindre les Objectifs de développement durable d’ici 2030, qui fixent les limites supérieures à 25 décès infantiles pour 1000 naissances vivantes, 70 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes, et une diminution du retard de croissance de 40%. « La mortalité infanto-juvénile qui était estimée à 129 pour mille naissances vivantes en 2010 est passée à environ 82 pour 1000 en 2015, mais avec une mortalité néonatale qui n’a que très peu bougé. Le ratio de mortalité maternelle est quant à lui passé de 341 pour 100 000 naissances vivantes à 330. Le retard de croissance est encore constaté chez 30% d’enfants de moins de 5 ans (...).En clair, le Burkina Faso perd encore chaque année environ 60 000 enfants de moins de 5 ans ainsi que 2800 femmes autour de l’accouchement  » a-t-il dit.

 bilan d’un mois de mise en œuvre des mesures de gratuités

« Un mois après le démarrage de l’opération, 181 581 enfants de moins de 5 ans soit une augmentation de 70% par rapport à la même période de l’année dernière ont fréquenté les centres de santé. On a enregistré également 12 629 accouchements, 12 745 femmes enceintes prises en charge au cours du mois d’avril, 240 césariennes », dixit Premier ministre Paul Kaba Thiéba

Agenda de la semaine

Vidéo

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images