MALADIE A VIRUS EBOLA

Les professionnels de medias à la promotion de comportements à moindre risque en faveur de la MVE

IMAG0693Les hommes et les femmes de média ont été invités à la croisade contre la maladie à virus Ebola (MVE) à travers une caravane de presse initiée par le Ministère de la Santé à travers la Direction de la Promotion de la Santé (DPS). C’était du 25 au 30 avril 2016 dans les Régions du Sud-ouest et des Cascades.

 

« Contribuer à la promotion de comportements à moindre risque en faveur de la prévention de la maladie à virus Ebola  », tel était l’objectif visé par les organisateurs à travers cette caravane de presse. Composés d’organes de presse publiques, privés et locales et d’agents du Ministère de la Santé, les participants ont pu constater l’effectivité des activités de communication réalisées dans le cadre de la prévention de la maladie à virus Ebola.

C’est la Région du Sud-Ouest qui a accueilli en premier lieu les caravaniers. Reçu par le Directeur Régional de la Région Sud-ouest, Dr Bernard-Ilboudo, celui-ci a permis aux caravaniers d’avoir un aperçu sur toutes les actions envisagées et réalisées dans sa Région pour prévenir la maladie à virus Ebola depuis son apparition en 2013 au Libéria, en Guinée et en Sierra Leone. A l’issue de cette rencontre, c’est le Médecin chef de district (MCD) de Batié dans la Région du Sud-Ouest, Aziz Traoré qui a accueilli les caravaniers. Il a révélé que depuis la survenue de la maladie à virus Ebola dans la sous-région (Libéria, Guinée Conakry, Sierra Leone), en 2013, des mesures ont été prises dans les différents districts sanitaires dont celui de Batié pour prévenir la maladie, mais aussi pour faire face à un éventuel cas. Il s’agit, entre autres, de la surveillance épidémiologique, du renforcement des capacités des agents à travers des formations. A cela s’ajoutent la sensibilisation des populations à travers les médias et les agents de santé à base communautaire (ASBC), ainsi que le screening (prise de température avec des thermomètres lasers), quotidien au niveau des deux frontières Ghana et Côte d’Ivoire depuis cette période. «  La surveillance se poursuit et est toujours de rigueur au niveau de son district », a-t-il ajouté.

Quand aux leaders d’opinion de Batié, à travers le chef de terre de Batié, Nibèyirè Somé, ils ont renouvelé leurs engagements à travailler de concert avec le ministère de la Santé dans le cadre de prévention de la Maladie à virus Ebola.

Hamélé, ville frontalière avec le Ghana a également accueilli les participants à la caravane de presse. Là, les caravaniers ont pu rencontrer quelques agents de santé en plus du l’imam Lassané Sana. Selon eux, les actions de sensibilisation menées par les différents acteurs ont permis aux populations d’avoir une bonne connaissance de la maladie à virus Ebola et les mesures à promouvoir pour éviter un tel fléau dans notre pays.

A la faveur de la caravane de presse, certaines associations ont été visitées comme de l’AFDC de Batié œuvrant dans le cadre prévention de la maladie à virus Ebola.

C’est la Région des cascades, Sindou et Niangoloko qui a reçu en deuxième position les caravaniers. Le Directeur Régional de la Santé des Cascades, Dr Irénée Wangrawa a indiqué que sa Région fait frontière avec deux pays : le Mali et la Côte d’Ivoire. Le mali a enregistré 8 cas de Maladie à virus Ebola dont 6 décès. De plus la Guinée pays endémique de la MVE se situe quelques 350 km de la Région. Il existe également dans la Région des forêts classées, des réserves forestières et grottes où habitent des animaux réservoirs potentiels de virus.

A cela, il faut ajouter la prolifération des sites d’orpaillage fréquentés par des populations de plusieurs nationalités. Cette situation fait de la région des Cascades l’une des plus exposées à toute épidémie qui sévit dans la sous région », a-t-il dit.

Ce pendant, à travers les partenaires techniques et financiers certaines activités ont été menées pour une meilleure connaissance de la maladie par la population. Il s’agit notamment des formations à tous les niveaux, des campagnes de sensibilisation, de la mise en place d’équipes d’intervention rapide dans les structures, de la diffusion de spots et de microprogramme. «A ce jour, sur 47 activités programmées dans les différents plans, 36 ont été réalisées et les 11 sont en cours de réalisations» , a-t-il révélé. Il sera soutenu par le medecin chef de district de Sindou, Dr Philippe Somé rencontré à cet effet.

Du reste, les caravaniers ont pu assister à un controle de température de passagers en provenance de la Côte d'Ivoire à la frontière Burkina Faso-Côte d'Ivoire. Des leaders religieux de la Région des Cascades comme le Père Barthélemy Hien de la coongrégation Don Orione, le l' Imam de la Mosquée sunnite de Sindou, Ibrahim Traoré ont partagé leur expérience aux cours des séances de sensiblisation  dans le cadre de la prévention de la MVE.

Agenda de la semaine

Video

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images