Crise à l’ENSP du Burkina : Le ministre de la santé s’implique dans la résolution, 3 des  4 points de revendication trouvent déjà un consensus et  le dialogue se poursuit.

Dans le cadre de la résolution de la crise que traverse l’Ecole Nationale de Santé Publique, le ministre de la santé a rencontré le vendredi 29 janvier 2016, une délégation d’une vingtaine de personnes de la coordination nationale des élèves de l’ENSP du Burkina. Cette rencontre souhaitée par le ministre de la santé a pour objectif de trouver des solutions à la crise qui secoue l’ENSP du Burkina (Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Ouahigouya, Koudougou, Tenkodogo, Fada, et Kaya) qui compte actuellement 7603 élèves. Pour introduire les échanges, le Dr Smaïla Ouédraogo, a présenté le contexte socio économique du Burkina marqué par une régulation budgétaire à tous les niveaux.

Ce contexte n’a pas toujours permis au département de satisfaire les préoccupations légitimes de certaines structures. Après cette mise au point et des rappels sur la lutte syndicale, le ministre de la santé a donné la parole à la délégation des élèves. Yaya Traoré au nom de la délégation a présenté les points de revendication , il s’agit du maintien et la revalorisation du trousseau alloué aux élèves ( 25 000FCFA) pour le stage de synthèse qui se passe en milieu rural pour la plupart des élèves, des frais de participation à l’examen de sortie ( 10000FCFA) , de la moyenne de 10/20 pour participer à l’examen national et des retenues pour cause de trop perçu . Sur ces 4 points de revendication, 3 ont trouvé un consensus à l’issue des débats.

La direction générale de l’ENSP s’engage à se conformer aux nouvelles dispositions relatives à la moyenne de 10/20 pour participer à l’examen national au lieu de 12 / 20 en vigueur à l’ENSP. Elle s’engage aussi à payer pour cette année les frais de participation à l’examen national de tous les élèves, mais pour les années à venir cette subvention sera accordée uniquement aux élèves recrutés par la fonction publique. Sur les retenues pour cause de trop perçu, le Dr Smaïla Ouédraogo a invité la délégation des élèves à entrer en contact avec l’administration de l’ENSP pour mieux comprendre les textes. Sur le point le plus revendiqué, le trousseau, le ministre de la santé a pris l’engagement de discuter avec le conseil d’administration de l’ENSP, qui a décidé de la suppression de ce trousseau, afin de trouver une solution. La rencontre s’est déroulée en présence de madame la secrétaire générale du ministère de la santé, des conseillers techniques, et une forte délégation de la direction de l’ENSP. En rappel, les élèves conditionnent le stage en milieu rural par le maintien du trousseau, son élargissement à tous et son augmentation à 75 000 FCFA. Selon la délégation des élèves, le sit-in en cours à l’ENSP est maintenu et des grèves sont prévues dans les prochains jours. La direction de la communication du ministère de la santé

Agenda de la semaine

Video

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images