L'amplitude de la cécité ne cesse de croître dans le monde. Ainsi, l'OMS estime en 2006 à 37 millions le nombre d'aveugles et à 135 millions le nombre de malvoyants dans le monde. 60% de ces handicapés visuels vivent dans les pays en voie de développement.

Au Burkina Faso, la prévalence de la cécité est estimée à 1,4%, ce qui correspond à près de 196 000 personnes. Les causes de cécité les plus fréquemment rencontrées sont : la cataracte, le trachome, l'avitaminose A et l'onchocercose.

Dans la dynamique de réduire la cécité occasionnée par la cataracte, le trachome, l'onchocercose, la cécité de l'enfant, les vices de réfraction et la basse vision, l'OMS a lancé, dès 1999, une initiative mondiale dénommée « vision 2020 : LE DROIT A LA VUE » afin d'éradiquer la cécité évitable dans le monde d'ici l'an 2020. Ce choix repose sur la charge de morbidité que représente la cécité évitable et curable et sur le fait qu'il existe des interventions pratiques et d'un coût abordable pour les prévenir ou les traiter.

Le Burkina Faso a adhéré à cette initiative en élaborant ce plan vision 2020 dont la mise en oeuvre permettra de réduire la cécité dans notre pays. L'élimination des maladies cécitantes évitables et/ou curables contribuera, par la des souffrances humaines et des handicaps, à la lutte contre la pauvreté. J'exhorte tous les acteurs du Ministère de la Santé à entreprendre des actions favorables pour l'aboutissement de cette lutte. J'invite tous les partenaires au développement ainsi que les communautés bénéficiaires, à nous accompagner avec un appui conséquent au présent plan.

Agenda de la semaine

Vidéo

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images