Page d'accueil Contacts
PDF Imprimer Envoyer

4E CONGRES DE LA SOCIETE BURKINABE D’ORL COUPLE JOURNEE MONDIALE DE LA SURDITE 

Urgences ORL et programme national de prévention de la Surdité au cœur des échanges

altLa société burkinabè d’ORL et de chirurgie cervico-faciale a tenu son congrès ordinaires les 7, 8 et 9 novembre 2013 sous le thème « Urgences et ORL ». Ce rendez-vous se tient conjointement avec la journée mondiale de la surdité placée sous le thème « Surdité et programme national de prévention ».

altPar définition, l'Oto-rhino-laryngologie ou otorhinolaryngologie (ORL)  est la spécialité de la médecine qui correspond à l'étude et au traitement des pathologies de l'oreille, du nez et du larynx. Le médecin ORL diagnostique et traite les troubles du nez, des oreilles, de la gorge et toute la zone de la tête et du cou. Le praticien est appelé oto-rhino-laryngologiste ou otorhinolaryngologiste.Le médecin ORL peut également pratiquer la chirurgie maxillo-faciale. Appartenant (SO B ORL) à  la société burkinabè d’ORLet de chirurgie cervico-faciale, les médecins ORL du Burkina Faso à travers le 4 e congrès veulent résoudre les difficultés liés à la prise en charge des urgences en ORL à savoir,  les urgences respiratoires et les urgences hémorragiques, les traumatismes et aussi sur la  prévention de surdité.

«La surdité concerne plus de 280 millions de personnes dans le monde et les 2/3 des malentendants se trouvent dans les pays en développement», selonle président de la SO B ORL, Pr Kampadilemba Ouoba. Le choix des différents thèmes montre, selon lui, l’engagement de sa structure à œuvrer pour palier les insuffisances liées à la bonne marche de cette partie de la médecine. Il s’est aussi réjoui de constater que 50% des causes de surdité peuvent être évitées par des mesures de prévention et de soins précoces. Et le ministre de la Santé de rassurer les médecins en ORL que  la question des urgences de façon générale et celle liée à la sphère ORL en particulier préoccupent l’Etat burkinabè.  Il a aussi signalé que la surdité est un handicap sensoriel ayant des conséquences néfastes, surtout chez l’enfant en phase d’apprentissage du langage. De ce fait, il a insisté sur la sensibilisation, et les efforts de recherche pour palier très rapidement les différentes pathologies otorhinolaryngologie.

altLe Pr Malick Diop, invité d’honneur du congrès a félicité et encouragé le Burkina Faso pour les Progrès réalisés dans cette branche de la médecine. Il a cité le nombre croissant des spécialistes, l’ouverture de la société d’ORL (SOBORL).

Le Pr Mamouna Ouattara la première et la seule femme agrégée en ORL qui est présidente du comité d’organisation a exprimé sa gratitude à tous les acteurs pour l’organisation et la réussite visible du congrès.

Durant trois jours,  les médecins ont passé en revue l’univers de l’ORL au Burkina Faso en termes d’acquis, de difficultés, et de perspectives selon les problématiques des urgences en ORL et la prévention de la surdité.  Au bout des trois jours de labeurs, ils ont souhaité une intensification des mesures de prévention des ressources humaines qualifiées, le relèvement du niveau des plateaux techniques dans les structures sanitaires, l’intensification de la prévention des structures publiques de prise en charge éducative des patients mais aussi que des dispositions soient prises par les autorités pour circonscrire les nuisances sonores autour des domiciles familiaux et veiller à mettre en place des mesures visant à la protection des travailleurs de la Société burkinabè d’oto-rhino-laryngologie (SO.B.ORL)

 

                                               W. Raïssa OUEDRAOGO/DCPM-Santé

 

 
Page Facebook Page Twitter Site map Forum Faq S'abonner à la newsletters

Compteur visites

Echos des Régions

Endos

ENDOS-BF

Rapports

Partenariats

      

Webmail Administration

   


gouvernement.gov.bf
logo iventIt africa ! Your best web designer