PRESENTATION GENERALE DE LA REGION SANITAIRE
 
1.1. Données administratives
 
La Région du Plateau Central couvre trois (3) Provinces (Oubritenga, le Ganzourgou et le Kourwéogo) avec 17 communes rurales, 3 Communes urbaines, 15 secteurs et 541 Villages, répartis comme suit:
 
Tableau N°I : Distribution des communes, villages, et secteurs selon les provinces
 
La région sanitaire est composée de trois districts, correspondant aux limites administratives des provinces. Ce sont les districts de Ziniaré qui correspond à la province de l'Oubritenga et qui abrite le chef lieu de région, le district de Boussé correspondant à la province du Kourwéogo et le district de Zorgho, correspondant à la province du Ganzourgou.
 
1.2. Données géographiques :
 
La Région du Plateau Central est limitée au nord par la région du Centre Nord, au sud par la région du Centre, à l'est par la région du Centre Est, et à l'ouest par la région du Centre Ouest.
 
Elle s'étend sur une superficie de 8453 km2, dont 1592 km2 pour la province du Kourwéogo, 2774 km2 pour la province d'oubritenga et 4087 km2 pour celle du Ganzourgou.
 
A l'instar des régions situées dans la zone nord soudanienne, la région du Plateau Central connaît un climat marqué par une longue saison sèche allant d'octobre à mai et une saison pluvieuse de juin à septembre. La pluviométrie est irrégulière et insuffisante et varie entre 600 ? 800 mm d'eau par an.
 
Le réseau hydrographique naturel est peu fourni, en terme qualitatif. Il est classé à régime sec (très temporaire : mai à octobre). La province du Ganzourgou est la plus fournie. Les principaux cours d'eau sont le Nakambé, le Massili, la Dougoula-Moundi, le Bomboré et le Guibga .
 
Ces cours d'eau ont permis l'aménagement dans le passé des vallées des voltas (AVV) dans ses parties sud et sud-est, zone favorable à la culture du coton.
 
En 2009, selon le PPB/BAD, la région possède 105 barrages/retenues d'eau (16 dans le Ganzourgou, 55 dans l'Oubritenga, 34 dans le Kourwéogo) qui constituent un potentiel pour le développement des activités pastorales et des cultures irriguées notamment le maraîchage. Ce potentiel hydraulique a valu la création de l'agence d'eau du NAKAMBE dont le siège est à Ziniaré.
 
Ces cours et retenues d'eau sont aussi des sources de développement de certaines maladies (Bilharziose, Paludisme, ...).
 
1.3. Données démographiques
 
Le dernier recensement général (RGPH 2006) de la population a estimé la population du Plateau Central à 696 372 habitants, avec un taux d'accroissement moyen de 2% l'an. La population générale de la région en 2012 est estimée à 801461 habitants. Cette population se répartit comme suit :
 
Selon le RGPH 2006, on note une prédominance de la population féminine (53,39%). Les jeunes de moins de 5 ans représentaient 48.54% de la population. Le taux de fécondité général est de 194.4%0, le taux brut de natalité (TBN) est de 46,3%0 et l'indice synthétique de fécondité de 6.4 contre 6,2 à l'échelle nationale.
 
Le rapport du RGPH 2006 indique un fort taux brut de mortalité dans la région (13.2%0 contre 11.8 %0 au niveau national). La mortalité infanto -juvénile est forte, 149%0 contre 141.9%0 au niveau national.
 
Quant à la mortalité maternelle, elle est de 249.4 décès pour 100 000 naissances vivantes contre 307.3 décès pour 100 000 naissances vivantes au niveau national.
 
Les migrations nationales et internationales se font au détriment de la région. En effet en 2006, la région a perdu 84 424 habitants pour la migration interne et 24 595 habitants pour celle internationale.