Page d'accueil
PDF Imprimer Envoyer

LUTTE CONTRE LE TABAGISME

Le Burkina s’inscrit dans la lutte contre l’ingérence de l’industrie du tabac

altLa direction de la Promotion de la Santé du ministère de la Santé en collaboration avec l’association Aconta/Burkina Faso et l’Union internationale contre la tuberculose et des maladies respiratoire (UNION), a rencontré le lundi 2 septembre 2013 à Ouagadougou, les représentants des ministères et de la société civile, pour une mise à niveau de l’article 5.3 de la Convention cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT). L’article vise la protection contre l’interférence et l’ingérence de l’industrie du Tabac dans les plans, politiques et programmes des pays. L’ouverture de la rencontre a été présidée par le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Amédée Prosper Djiguimdé .

 

altLe Burkina Faso à l’instar des autres pays est confronté à des intrusions de l’industrie du tabac dans la politique du pays notamment au département de la santé dans la mise en œuvre de la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la lutte antitabac (CCLAT). C’est pour dire non à ces différentes intrusions conformément à la législation, que le ministère de la Santé a rencontré les représentants des différents départements ministériels ainsi que la société civile. En rappel, l'article 5.3 de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac formule la prescription suivante :En définissant et en appliquant leurs politiques de santé publique en matière de lutte antitabac, les Parties veillent à ce que ces politiques ne soient pas influencées par les intérêts commerciaux et autres de l’industrie du tabac, conformément à la législation nationale. De ce fait, les animateurs de la rencontre se sont fixés les objectifs suivants : renforcer les connaissances et la compréhension des participants sur les éléments-clés de l’application de l’article 5.3 de la CCLAT et développer les connaissances sur les stratégies d’attaque de l’industrie du tabac pour saper les efforts de la mise en œuvre de la CCLAT. altAinsi, les participants, issus des différents ministères et de la société civile, ont échangé sur le contenu de cet article de la CCLAT de l’OMS à savoir l’historique de l’article 5.3 de la convention, les différentes mesures contenues dans la convention, les différentes formes d’ingérence de l’industrie du tabac dans les politiques... De ces thématiques, il ressort que l’ingérence se traduit par  des opérations  de mécénat, de parrainage des sports et des arts, la distribution de produits gratuits, les sites Web commerciaux,  la publicité par placement de produits dans les films et à la télévision, à travers des invitations à des manifestations à l’attention de responsables politiques, desrapports et des initiatives parlementaires téléguidées, de ladésinformation, de lacréation de polémiques pour discréditer la lutte contre le tabagisme etc. A cela s’ajoutent également les mesures d’intimidations à l’encontre des responsables politiques qui osent s’engager résolument dans la défense de l’intérêt général.

A ce titre, la conseillère technique à l’UNION, Sylviane Ratte a révélé aux participants que le combat contre l’industrie est fait d’embûches.  L’industrie du tabac va tout mettre en œuvre pour contrecarrer toute les avancées dans la mise en œuvre de l’article  5.3 de la CCLAT.

 

                                             W. Raïssa OUEDRAOGO/DCPM-Santé

 

 

 

 

Compteur visites

Echos des Régions

Endos

ENDOS-BF

Rapports

Les connectés

Nous avons 51 invités en ligne

Partenariats

      

Webmail Administration

   


gouvernement.gov.bf
logo iventIt africa ! Your best web designer