Page d'accueil
PDF Imprimer Envoyer

CARAVANE DE PRESSE SUR LA PLANIFICATION FAMILIALE

De Ziniaré à Boussé en passant par Zitenga

altLa caravane de presse sur la planification familiale était dans la Région du Plateau central le vendredi 12 et le samedi 13 avril 2013. Dans cette région les caravaniers ont rencontré la direction région de la santé, le chef de Zitenga avant de boucler leur périple à Boussé. Le constat reste presque le même : la planification familiale est une bonne chose, mais son application bute sur les us et coutumes. D’où la nécessité de poursuivre la sensibilisation pour optimiser les acquis.

altDans la Région du Plateau central, le taux de prévalence contraceptive était de 31,4% en 2012 avec un taux d’accouchement assisté de 87,57%. Selon les chiffres, la planification familiale a permis de réduire la mortalité maternelle de 30% et ce, grâce à la subvention des produits de contraception de 69% à 97%. Cependant, des efforts restent à faire, car en 2012, la région a enregistré 13 décès maternels et 315 décès d’enfants de moins de cinq ans.

 Les facteurs de ces décès sont essentiellement liés aux trois retards : le retard d’aller consulter, le retard dans le transport et celui de l’administration des soins. A cela, il faut ajouter la pauvreté de la population ; une pauvreté a visage plus féminin, la situation défavorable des femmes (sous scolarisation, faible pouvoir économique), les pesanteurs socioculturelles défavorables à la santé de la mère et de l’enfant, et la faible utilisation des services socio-sanitaires de base.

Après Ziniaré, les caravaniers ont échangé avec le chef de Zitenga, Naba Saaga sur la planification familiale. Le chef, entouré de ses notables s’est montré favorable et disponible pour accompagner la sensibilisation. Il a noté que la planification familiale était une bonne chose pour la femme et la famille toute entière. Il a encouragé les caravaniers et promis de servir de relais à chaque fois que besoin en sera.

altA Boussé, avec l’équipe du district et l’Amicale des femmes de la santé, la caravane a échangé sur l’état de la planification et les préoccupations y relatives. Dr Albert Hien, le médecin chef du district a dans sa présentation, fait ressortir un taux de prévalence contraceptive de 22,11% pour la province du Kourwéogo. En 2012, 5487 femmes ont bénéficié d’un accouchement assisté et la couverture posnatale était de 67,36%. Le décès maternel pour 100 000 parturientes était de 36,45 pour mille et deux femmes enceintes sont décédées à Boussé et à Sourgoubila.

L’Amicale des femmes de la santé apporte leur contribution dans la sensibilisation à travers des causeries, des théâtres fora, des dépistages gratuits du cancer du col de l’utérus. Selon la présidente de l’amicale, Mme Sylvie Ouédraogo, en 2012, 1310 femmes ont bénéficié de dépistage des lésions cancéreuses ; 1790 ont bénéficié de soins dans le cadre de la prévention de la transmission de la mère à l’enfant du VIH ; 216 jeunes ont été touchés par la sensibilisation sur la planification familiale ; 160 femmes ont utilisé un moyen de contraception ; 13 cas d’avortement clandestins ont été traités.

Après le district la caravane s’est rendu chef, Nabiga Ouédraogo. De l’avis du chef, les gens continuent d’ignorer l’importance de la planification. Pourtant dit-il, elle permet à la femme de s’épanouir et partant contribue à l’équilibre et la santé de toute la famille. Il a confié avoir 13 enfants et n’entend plus faire d’enfant. « La planification familiale permet de lutter contre la pauvreté », a-t-il reconnu.

La caravane a demandé au chef de servir d’acteur de changement afin que la planification familiale soit vulgarisée à Boussé.

 

Alexis YAMEOGO DCPM-SANTE

 

Compteur visites

Echos des Régions

Endos

ENDOS-BF

Rapports

Les connectés

Nous avons 104 invités en ligne

Partenariats

      

Webmail Administration

   


gouvernement.gov.bf
logo iventIt africa ! Your best web designer