LUTTE CONTRE LA MORTALITE MATERNELLE AU BURKINA FASO

Un nouvel outil de formation des médecins et des sages-femmes

Lutte contre la mortalité infantileLe lancement du Projet d'utilisation du film "Aux Frontières de la vie"   est intervenu le jeudi 08 décembre 2016 à Ouagadougou. C'est le ministère de la Santé en collaboration avec l’Institut de santé globale de l’Université de Genève qui ont procédé au lancement dudit projet. 

 

En présence du directeur général de la Santé Dr Salifou Konfé, de la réalisatricedufilm, la sociologue Sophie Inglin, représentant l’institut et bien d'autres acteurs intervenants dans le domaine, le top départ de l' utilisation  film "Aux Frontières de la vie" a été donné au Burkina Faso.   Conçu par l’institut de santé global de l’Université de Genève en collaboration avec le ministère de la Santé, le film « Aux frontières de la vie » est un outil pédagogique innovant basé sur un apport de l'audio-visuelaudio-visuel audio-visuel.dans l'enseignement des élèves et étudiants sur la mortalité maternelle. Cette technique complémentaire vise à sensibiliser et à renforcer les compétences des professionnels de santé notamment les médecins et les sages- femmes dans la lutte contre la mortalité maternelle.

Selon le Directeur général de la santé, la lutte contre la mortalité maternelle est une exigence de l' heure pour le ministère de la Santé mais aussi de l' Etat burkinabè à travers le programme présidentiel.

En outre, il a révélé  que l’Institut de santé global de l’Université de Genève, en plus du film pédagogique,  a consenti un montant de 4 millions de F CFA pour l’achat d’équipement (vidéos projecteurs et enceintes sonores)  afin faciliter le travail des formateurs sur le terrain.

Le film, à en croire le Pr Blandine Bonané/Thiéba, retrace les difficultés liées au parcoursdes femmes pour avoir accès aux formations sanitaires et  propose des solutions pour réduire les souffrances des femmes lors des accouchements.  « Aux frontières de la vie  est aussi utilisé comme support de cours pour améliorer l’enseignement  dans le domaine », a ajouté Pr Blandine.

Sophie Inglin, représentant de l’institut de santé globale de l'université de Genève a affirmé que l' outil pédagogique est une méthode déjà expérimentée dans certains universités et collèges. Il permet aux étudiants de mieux fixer les problématiques d'accès aux soins de qualité. 

Vidéo

Facebook

Pharmacie de garde

pharmacie

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Ouagadougou

Pharmacie de garde 2017 de la ville de Bobo Dioulasso

Galerie images